Radioprotection

[Aller au menu]

La radioprotection

Delphine PRIETO, surveillante du service est membre du bureau du réseau ReSo PCR (personne compétente en radioprotection)

Logo du site des personnes compétentes en radioprotection du réseau Sud Ouest (ReSo PCR)

 

En matière d'irradiation des sujets exposés aux Rayons X, de manière générale, aucun risque n'a pu être démontré chez les patients compte tenu des faibles doses utilisées et des précautions prises pour limiter au strict minimum la zone examinée et le nombre d'incidences nécessaires sans compromettre la qualité du diagnostic (obligation légale par transposition en droit français de la directive européenne Euratom 97/43, posant les principes de justification de l'examen, d'optimisation et de limitation de dose).

L'unité d'irradiation est exprimée en milliSiverts (mSv). Il n'y a aucune preuve d'effet sur la santé humaine au-dessous de 100 mSv. Une radiographie du bassin correspond au plus selon les patients à une dose efficace à 1,2 mSv et une radiographie pulmonaire au plus à 0,10 mSv. Un scanner délivre entre 2 et 10 mSv selon la localisation et son mode de réalisation.

Par comparaison, l'irradiation naturelle notamment d'origine tellurique (composition du sous-sol) ou cosmique (soleil en particulier) voire aérique (radon), correspond à 0,4 mSv en moyenne par an. Cette valeur concerne le niveau de la mer, et vivre en montagne (réduction de la protection atmosphérique) ajoute une irradiation de l'ordre de 0,5 mSv/an par 1 000 m d'altitude (environ 2 mSv/an à La Paz en Bolivie à 4 000 m). Lors des transports aériens, l'exposition supplémentaire est de 5 m Sv par heure d'avion, voire 10 m Sv/h en vol supersonique. Dans le centre de la France ou en Belgique (sol sédimentaire), l'irradiation annuelle naturelle est de l'ordre de 2,4 mSv, pour environ 3,5 mSv en Bretagne (sol granitique). Dans certaines régions du monde, la dose moyenne annuelle d'irradiation naturelle cumulée peut atteindre 100 mSv/an (Iran).

A titre de comparaison, vous pouvez consulter le tableau suivant donnant l'équivalence estimée d'irradiation naturelle pour quelques examens radiographiques :

Examens /Dose moyenne*

Thorax / 0.02 mSv

Crâne /  0.07 mSv 

Bassin / 0.7 mSv

Rachis dorsal / 0.7 mSv

Rachis lombaire / 1.3 mSv

UIV / 2.5 mSv

TOGD / 3 mSv 

Lavement opaque / 7 mSv

*dose moyenne générée (mSv).

Équivalence irradiation**

3 jours

11 jours

< 4 mois

< 4 mois

7 mois

14 mois

6 mois

< 3 ans

** Équivalence en irradiation naturelle (France)

Tous les radiologues du groupe répondent aux normes européennes en matière de formation en radioprotection des patients, utilisant le principe ALARA (acronyme anglosaxon pour "As Low As Reasonably Achievable") consistant à n'utiliser que des doses minimales de Rayons X raisonnablement acceptables afin d'obtenir un niveau de qualité diagnostique suffisant, se référant régulièrement aux Niveaux de Référence Diagnostique (NRD) et transmettant régulièrement leur reccueil de données aux autorités compétentes (IRSN).

Pour les femmes enceintes ou susceptibles de l'être, des précautions doivent être prises systématiquement et c'est pourquoi il est important de signaler si vous êtes ou pouvez être dans cette situation (retard de cycle, arrêt ou oubli de pilule etc.). Des tableaux informatifs sont exposés dans chaque déshabilloir des salles où sont générés des Rayons X.

Voici un lien vers un communiqué de presse de la SFR du 18 fevrier 2013 précisant ces notions : cliquez ici .