L'embolisation des varicoceles

[Aller au menu]

L'embolisation des varicoceles

Embolisation d'une varicocèle

De quoi s’agit-il ?

Un traitement de varicocèle par voie veineuse permet, sans anesthésie générale, de réaliser l'embolisation de la veine alimentant la varicocèle et de mettre fin à ses conséquences douloureuses ou à ses conséquences sur la fertilité.

Par voie veineuse, on peut traiter une varicocèle bilatérale par un seul point d'entrée.

Pourquoi faire ce geste dans une salle de radiologie interventionnelle (salle de catheterisme au niveau +1 de la clinique)

Nous utiliserons pour nous guider et pour rendre le geste plus sûr, la scopie pulsée (émission intermittente de rayons X) ce qui diminue considérablement l'irradiation.

Cette technique permet de choisir le bon point d’entrée de l’aiguille de ponction et de suivre son trajet dans les veines.

Déroulement de l’examen :

Pour cet examen, vous devez être à jeun : le produit iodé injecté pour opacifier les veines risquant de donner quelques nausées, sans importance, mais très gênantes si l'estomac est plein, entraînant alors des vomissements, avec reflux possible dans les voies respiratoires (trachée). Un médicament sédatif (calmant) sera administré par la bouche.

La ponction se fait, après anesthésie locale, au niveau de l'aine. Par ce point de ponction, on chemine par les veines du pelvis, puis la veine cave inférieure, la veine rénale et l'on descend dans la veine alimentant la varicocèle.

L'obturation de la veine est obtenue par la mise en place d'un ressort métallique (en titane) qui obture complètement la veine depuis le pelvis jusqu'à sa partie haute, près de la veine rénale.

Durée de l’examen :

L'examen dure environ 45 mn à 1 h, plus longtemps, si la varicocèle est bilatérale.

Après l’examen, vous êtes surveillé environ 45 mn à 1 h, allongé, en raison de la ponction veineuse (creux de l'aine).

Quelles sont les complications liées à ce geste ?

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication.

Bénéfices et limites de l'examen :

Les bénéfices sont immédiats pour le problème de la douleur (varicocèle douloureuse).

Il faut 2 à 3 mois pour avoir un plein effet sur la restauration du sperme. Cette restauration n'est pas constante ni toujours complète. Il en va de même après un traitement chirurgical.

C'est une méthode qui nécessite une nuit d'hospitalisation et 1 à 2 jours d'arrét de travail.

L’ irradiation grâce à cette méthode est très faible.

Son coût total est nettement inférieur aux méthodes chirurgicales.

En outre, la récidive est moindre qu'après la chirurgie, en raison de l'occlusion des petites branches veineuses collatérales susceptibles d'alimenter la varicocèle.